Alcoolisme et dépendance affective

Un manque de reconnaissance, un amour insuffisant, crée chez l’enfant un manque à combler et prépare le terrain à la dépendance. La personne souffre parce que ses besoins fondamentaux d’enfant n’ont pas été comblés de façon satisfaisante.

Dépendance Affective
Lien entre dépendance affective et alcoolisme

L’enfant pour tenter d’obtenir un peu plus d’attention de ses parents, surtout de sa maman c’est très lentement conditionné à plaire à tout prix et à satisfaire les autres. . .

En prenant l’habitude de plaire, l’enfant lutte contre la crainte d’être abandonné, …

Pour découvrir les causes lointaines de la dépendance affective des adultes, on ne pourra jamais se dispenser de remonter à l’enfance.

Les 12 symptômes de la personnalité dépendante

La dépendance affective s’installe dans le quotidien, au rythme des contraintes, des doutes et des causes d’insécurité.

On peut toutefois relever des indices de ces comportements dépendants affectifs. On trouve beaucoup de personne dépendante affective parmi les malades alcooliques

1- Le contact constant 
Le besoin de ne jamais couper le contact avec ceux que nous aimons et qui sont censés nous aimer.
D’ailleurs le sujet éprouve un besoin pressant de renouer avec la personne s’il y a rupture de contact et va même jusqu’a éprouvé des symptômes tels que l’insomnie, une augmentation ou diminution d’appétit, des crises de larmes, etc.

 

2- Instabilité
Sur le plan émotif, la personne dépendante est instable. Elle est dominée par ses émotions, qui la font souvent passer d’un extrême à l’autre, sans raison apparente. Ce sont les montagnes russes. Elle a beaucoup de peine à avoir un comportement et des réactions modérées; elle est donc excessive dans la manifestation de ces émotions La personne dépendante est portée à des colères intenses et inappropriées ayant diverses causes. Ce peut être pour se protéger elle-même d’agressions réelles, mais le plus souvent d’agressions qu’elle vit ou revit intérieurement.

3- Vivre à travers l’autre
Elle montre peu d’intérêt pour sa propre vie! Tout ce qui lui importe, c’est l’autre. Celui qui souffre de dépendance affective vit donc la vie de son partenaire, par intérim, par procuration même et c’est pourquoi la relation devient si primordiale.

4- S’effacer pour laisser toute la place à l’autre
La dépendance affective se manifeste également par un besoin de s’effacer, de ne pas nuire ou de déranger. Cela vient évidemment de la vision idéale de l’autre, et du désir profond de ne pas entrer en compétition avec lui. Elle a donc du mal à exprimer un désaccord avec l’autre de peur de perdre son soutien ou son approbation.

5- La dignité
C’est fou comme on se libère de toutes nos inhibitions lorsque l’intégrité du couple est en jeu. On n’hésite pas à recourir aux larmes, aux cris, aux menaces, à la crise en bonne et due forme, bref aux pires bassesses pour s’attacher l’autre, pour garantir sa fidélité ou tout simplement sa disponibilité. Pour retenir l’autre on préfère mettre à mal notre dignité comme si c’était de cette façon qu’il resterait avec nous, en ayant pitié de nous…ça ne marche jamais bien sûr!

6- L’énergie
La motivation et l’énergie sont là mais elles n’arrivent pas à nous pousser à faire des projets et à les mettre en place par manque de confiance en soi et en nos capacités.
Il est très difficile pour la personne de choisir. Le sujet a donc du mal à prendre des décisions dans la vie courante sans être rassuré ou conseillé de manière constante par autrui. Ce sujet est très facile à manipuler…

7- Le dévouement acharné
La personne dépendante affectivement ferait n’importe quoi pour obtenir le soutien et l’appui d’autrui, au point de se porter volontaire pour faire des choses désagréables. Les personnes abandonnent tout ce qu’elles avaient de plus important notamment la famille et les ami(e)s) pour ne pas déplaire à leur nouvelle conquête. Mais un jour, elles constatent qu’elles ont fait tout ça pour rien.

8- Le phénomène d’isolement
Tout bon rapport de dépendance implique un certain niveau d’isolement : pour protéger son illusion de bonheur, pour se rendre encore plus indispensable à l’autre.

9- Aimer pour deux
Même confrontée à l’infidélité, au désintérêt évident de l’autre , elle demeure convaincue que la relation est possible, qu’elle l’aime assez pour deux et qu’il apprendra à l’aimer. Elle s’accroche désespérément à de futiles indices de tendresse et réussit à se convaincre que les choses vont rentrer dans l’ordre… Tous les petits gestes de l’autre sont pris pour des gestes amoureux, alors qu’il n’en est rien.

10- Regard
La personne ne se préoccupe que du regard des autres : la réaction des autres – réelle ou imaginée – devant ce qu’elle est et devant ce qu’elle fait détermine sa conduite. la personne manque de confiance en elle-même et souffre d’ un complexe d’infériorité. Ce manque de confiance influence sa pensée, son jugement et la paralyse dans ses activités. La personne dépendante se sert parfois du sexe pour compenser son manque d’estime de soi, elle met à mal sa dignité pour être rassurée et elle ne l’est jamais

11- Le mal être
La personne éprouve aussi, un douloureux sentiment de vide et d’ennui. Ce profond marasme peut l’engager à fuir, à se fuir elle-même, dans toutes sortes d’activités extérieures ou dans des idées suicidaires car la souffrance semble sans issue. D’ailleurs, la personne est préoccupée de manière irréaliste par divers craintes, notamment celle d’être laissé seule !Elle en perd sa sérénité et sa stabilité émotionnelle.

12- Réalité/fiction
La personne dépendante se laisse manipuler et abuser, et elle aussi manipule les autres. Parce qu’elle veut obtenir à tout prix ce qu’elle désire, elle ne discerne pas la vérité du mensonge dans les histoires qu’on lui raconte : elle se fait donc tromper. Et de son côté, parce qu’elle se débat dans un mensonge intérieur concernant l’actualisation de son désir de bonheur, elle manipule les autres. C’est une situation très compliquée à vivre et à déceler aussi pour un soignant, car elle les manipule aussi…

Le forum On S’aide :
http://forumonsaide.forumactif.org

Le groupe Facebook On S’aide :
https://www.facebook.com/groups/onsaideforum/

Article rédigé par Ghyslaine Gimenes
https://www.facebook.com/ghyslaine.gimenes

1 réponse sur “Alcoolisme et dépendance affective”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *