Alcoolisme : plan d’urgence en cas de rechute

Si il y a bien une chose à retenir, c’est que la rechute n’est pas un retour à la case départ !

alcool-rechute
Plan d’urgence à mettre en oeuvre en cas de ré-alcoolisation !

Voici un plan d’urgence à mettre en oeuvre dès que vous avez pris ce fameux premier verre, premier verre qui vous le savez, en entraînera un deuxième, un troisième…

1. Débarrassez-vous de l’alcool : vider la bouteille dans l’évier et quittez tout de suite la situation dans laquelle vous avez pris le premier verre.

2. Ne vous laissez pas envahir par des sentiments de culpabilité ou de dévalorisation qui peuvent vous priver des moyens psychologiques dont vous avez besoin pour lutter.

3. Passer en revue la liste des bénéfices tirés de l’abstinence , ainsi que les mauvais souvenirs liés à la période ou vous vous alcoolisiez. Souvenez-vous de votre réussite jusqu’à présent. Encouragez-vous.

4. Demandez de l’aide (point important). Alors qu’on est en pleine crise, demander de l‘aide, exige d’avoir préparé cette possibilité d’avance !

Faire la liste des personnes : famille, amis, médecin ; ou organismes hôpital, associations d‘anciens buveurs à contacter.

Pour les personnes de votre entourage à mettre sur la liste, il vaut mieux leur demander d‘avance l’autorisation de leur faire appel en cas d‘urgence.

 

Vous pouvez aussi leur dire la façon dont ils peuvent vous aider :

  • Vous déculpabiliser
  • Vous encourager
  • Vous faire parler des bénéfices liés à l’abstinence ainsi que des choses positives que vous avez accomplies depuis que vous avez arrêter de consommer.
  • Vous aider à vous souvenir des problèmes consécutifs à votre
    consommation d‘alcool
  • Vous aider à quitter la situation

5. Poursuivez votre traitement

6. Prenez d’urgence un rendez-vous avec votre médecin

ATTENTION : Le plan d’urgence ne fonctionne bien que s’il a été préparé d‘avance. Il fonctionne moins bien s’il a été improvisé.

Le mieux est d’avoir, sur soi, en permanence, une carte avec :

– La liste des bénéfices liés à l‘abstinence
– La liste des expériences pénibles avec l‘alcool
– Les numéros de Téléphone à appeler d’urgence

Qu’en pensez vous ? envie d’en débattre ? Alors n’hésitez pas à laisser vos commentaires ci-dessous :

Article rédigé par Ghyslaine Gimenes
https://www.facebook.com/ghyslaine.gimenes

3 réponses sur “Alcoolisme : plan d’urgence en cas de rechute”

  1. C’est quoi exactement que l’on appelle rechute ? Une soirée où l’on a trop bu, ou la reprise de l’alcool quotidiennement comme avant ?

    1. Une soirée où vous avez trop bu, si cela reste ponctuel, on appellera cela une ré-alcoolisation, si c’est la reprise quotidienne comme avant (ou voir pire comme souvent), on appellera cela une rechute !

    2. On peut différencier réalcoolisation et rechute. La réalcoolisation est en général passagère mais elle peut aussi entraîner une rechute, et là, ça se passe sur le long terme, on se retrouve à nouveau plongé dans l’alcool. Il est important de réagir à la première réalcoolisation, on peut alors faire assez facilement tout ce qu’il faut pour arrêter très vite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *