La Codépendance dans la maladie alcoolique

La plupart du temps, le co-dépendant est dans l’attente de l’action du Malade Alcoolique, il veut qu’il se soigne, qu’il se bouge, qu’il se motive et c’est souvent cette attente qui tue peu à peu le codépendant !

Codépendant
Maladie alcoolique et co-dépendance

Son entourage pense l’aider en s’occupant de lui, en le surveillant pour qu’il ne boive pas trop, ce n’est pas de cette façon que vous l’amènerez à se soigner.

L’une des premières choses a faire,c’est de ne plus rien attendre de lui parce que cela ne peut engendrer que de la frustration,de la colère et de la déception.

N’espérer plus rien au contraire, c’est le seul moyen de vous en sortir VOUS.

Il faut laisser le malade alcoolique seul avec son alcool, ne plus lui accorder la moindre attention quand il a bu et ne plus s’occuper de ses futurs soins car plus vous lui montrerez que vous vous intéressez à son alcoolisme (en le jugeant, en le poussant à prendre rdv, en lui faisant des reproches .. 😉 plus vous nourrirez cet alcoolisme !

C’est très difficile a comprendre pour un non MA mais c’est comme un enfant qui va faire bêtises sur bêtises juste pour qu’on s’occupe de lui.

En faisant n’importe quoi, il attire l’attention sur lui et il ne se sent plus seul.

Le MA préférera les reproches et les jugements dus à son alcoolisme parce qu’alors le co-dépendant est avec lui, ses enfants sont avec lui, tout le monde se retrouve dans sa souffrance et il n’est pas seul dans les ténèbres et c’est ce qu’il veut, c’est ce que l’alcoolique demande: du monde avec lui.

 

Il n’y a rien de pire pour un MA que de se retrouver seul dans son monde d’alcool !

Pour faire réagir un MA, laissez le seul en face de son démon, ne réagissez plus à ses monologues, à ses attitudes bancales, à ses demandes d’affections ou à ses agressions, si il veut l’alcool, ok mais sans vous, sans aucune parole, sans aucun geste, il devient transparent pour vous et il se retrouvera alors seul en face de ses peurs les plus profondes.

Ne l’aidez plus pour compenser les dégâts qu’il fait avec l’alcool, il est responsable de ce qu’il fait, c’est à lui de gérer sa maladie et de réparer ce qu’il a pu détruire.

Cela va l’obliger à réagir pour ne plus se retrouver seul mais ça va aussi vous permettre à vous de vous détacher de ce poison qui est devenu le pilier de votre vie.

Fuyez l’alcool, refusez de partager votre vie avec l’alcool, vivez de votre coté . Lorsqu’il a introduit l’alcool dans votre maison, laissez le seul dans le salon ou ailleurs et vaquez à vos occupations sans un mot, ne lui faites pas le plaisir de vous intéresser à sa vie alcoolisée ne serait ce que pour lui faire des reproches, l’alcool ne vaut pas tout cet intérêt.

Qu’en pensez vous ? envie d’en débattre ? Alors n’hésitez pas à laisser vos commentaires ci-dessous :

Article rédigé par Ghyslaine Gimenes
https://www.facebook.com/ghyslaine.gimenes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *