Trucs et Astuces pour ne pas céder à l’envie de boire

J’ai préparé quelques petites idées qui peuvent aider à lutter contre des envies d’alcool subites (appelées aussi Craving) mais qui peuvent aussi, sur le long terme, nous aider à changer nos habitudes après un sevrage.

trucs-astuces

En cas d’urgence : Si vous avez un flash alcool, une envie qui ne vous quitte pas, si vous sentez que vous êtes à deux doigts de replonger, lisez ces quelques conseils :

– Boire un grand verre d’eau.

– Manger une sucrerie, du chocolat, quelque chose d’agréable au goût.

–  Boire une boisson chaude ou une boisson très fraîche, la boisson chaude est plus efficace mais plus longue à préparer !

–  Prendre une douche très chaude puis très froide. (très efficace)

– Appeler quelqu’un de fiable, il vaut mieux risquer de le dérange que de reprendre un verre.

– Sortir et marcher vite, en respirant à fond pendant quelques centaines de mètres.

 

– S’allonger sur son lit avec un disque de relaxation et faire le vide dans son esprit.

– Noter sur un carnet les causes probables de cette envie, les idées qui vous sont venues à ce moment là

– Prendre un bouquin passionnant et le lire sans s’arrêter.

– Se plonger dans des mots croisés ou autres jeux qui occupent l’esprit.

– Si on aime le sport, aller courir, aller à la piscine ou prendre son vélo.

– Si on n’arrive pas à dormir, prendre un bouquin, regarder un film, au pire prendre un somnifère mais ne pas laisser l’angoisse monter.

– Prendre un bain chaud parfumé ou une douche .

En traitement de fond :

– Changer ses habitudes, ses horaires.

– L’heure de l’apéro est une heure difficile à passer. Souvent le fait d’avoir faim induit l’envie de boire. A ce moment là, grignoter quelque chose, boire une boisson fraîche ou chaude.

– Avoir toujours chez soi un stock de boissons fraîches ou chaudes pour varier les plaisirs.

– Ne jamais sortir sans avoir une bouteille d’eau sur soi, un grand verre d’eau bu d’un seul coup pouvant arrêter un flash alcool.

– Dans les magasins au début éviter le rayon alcool, éviter les magasins où vous aviez l’habitude d’acheter de l’alcool

– Au début se faire accompagner par quelqu’un de proche, ami ou famille, quand on va faire les courses dans les magasins ou il y a de l’alcool.

– Quand on va au restaurant ou dans un bar, prévoir toujours à l’avance ce que l’on va commander.

– Dans un repas, une réception, un apéritif avoir toujours son verre plein d’une boisson non alcoolisée.

– Prévoir toujours une réponse à faire à ceux qui nous poussent à boire, du style  » non, je suis allergique à l’alcool « .

– Dans une fête être indépendante pour rentrer. Le moment où tout le monde commence à être alcoolisé est un moment dangereux, il vaut mieux avoir la possibilité de partir.

– Demander à quelqu’un de nous appeler pour avoir une bonne raison pour partir sans vexer personne….

– Eviter les conflits en apprenant à écouter les autres. Si on doit dire non, le dire calmement et si la discussion s’envenime, partir.

– Avoir toujours sur soi une liste de numéros de téléphone de personnes à appeler en cas de danger de ré alcoolisation.

– Prévoir des occupations pour les heures, les jours à venir. Laisser le moins possible de trous dans notre emploi du temps. De plus ça nous permet de faire des choses que l’on a toujours repoussées et on se sent très bien quand on les a faites.

– Etre en accord avec soi même, ne pas se dévaluer ni se valoriser, être consciente de nos qualités et de nos défauts, être nous même. Cette dernière phase demande souvent un travail avec un psy pour y arriver.

– Parler de notre maladie quand on le peut, c’est un moyen de dédramatiser ce qu’on a vécu et de faire comprendre ce qu’est la maladie alcoolique.

– Ne pas se précipiter pour donner une réponse quand on nous demande quelque chose, se laisser la possibilité de réfléchir en prétextant par exemple que l’on a oublié son agenda si c’est une proposition d’invitation. C’est plus facile ainsi de refuser quelque chose dont on n’a pas envie.

– Avoir toujours en tête que quelque soit le problème, l’alcool ne le résoudra jamais

– Et surtout, surtout ne jamais prendre le premier verre, c’est celui qui entraînera tous les autres.

– Pour dire non à un verre, je conseille de ne pas inventer des prétextes dont on pourrait ne pas se sortir. Il vaut mieux tout simplement dire non, je ne bois plus, de façon ferme et définitive. Généralement les gens n’insistent pas. Ne pas se sentir obligé de se justifier, on a tout à fait le droit de ne pas boire d’alcool.

– Quand on est sous l’influence d’un flash alcool, boire un grand verre d’eau mais aussi s’allonger au calme et faire de la relaxation en visualisant des images qui vous font plaisir, pour ceux qui connaissent faire une soma.

Cette liste n’est pas exhaustive, vous pouvez la compléter.

Qu’en pensez vous ? envie d’en débattre ? Alors n’hésitez pas à laisser vos commentaires ci-dessous :

Article rédigé par Ghyslaine Gimenes
https://www.facebook.com/ghyslaine.gimenes


Alcooleaks vous recommande le livre de Laurence CottetTrouver un chemin de sortie face à l’alcool avec la méthode H3D.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *