Evolution de l’alcoolisme vu par les proches

Les proches mettent souvent longtemps à comprendre quelle est notre maladie.

L'Alcoolisme vu par les proches
L’Alcoolisme vu par les proches

Un alcoolique dépendant, tient très bien l’alcool et peut faire bonne figure assez longtemps.


Il y a des symptômes qui nous inquiètent : perte de mémoire, envie de dormir à des heures inhabituelles, malaises divers, changement de caractère, mais ils ne savent pas à quoi rattacher ces changements chez leurs proches malades alcooliques, ils ne connaissent souvent pas sa maladie et ne s’en doutent même pas.

L’alcoolisme peut se comparer quelque fois à une phase active de la maladie d’Alzheimer. Nous voyons notre compagnon ou nos proches s’enfoncer peu à peu dans un monde que nous ne comprenons plus.

Ils nous entraînent peu à peu dans leur maladie qui n’a pas de logique, nous ne pouvons rien faire ni rien dire, le malade alcoolique en crise n’entend absolument pas ce que nous pouvons lui dire!

La maladie progresse et il devient de plus en plus irrationnel et difficile à vivre.

Nous en venons à détester et à haïr ces personnes que nous avons tant aimées…

Nous ne sommes pas conscient non plus du commencement de la maladie, elle évolue doucement, souvent nous partageons les apéros, les pots avec ce conjoint, bon il en reprend deux fois, mais ce n’est pas dramatique.

 

Peu à peu pourtant nous nous rendons compte que sa manière de boire et de se comporter n’est plus normale!!

C’est là que nous découvrons ce qu’est la maladie alcoolique.. la séparation est souvent inévitable, à moins que le malade alcoolique ne décide de se prendre en charge pour se soigner….

Qu’en pensez vous ? envie d’en débattre ? des questions ? Alors n’hésitez pas à laisser vos commentaires ci-dessous :

Article rédigé par Ghyslaine Gimenes
https://www.facebook.com/ghyslaine.gimenes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *