Le Craving et les flashs d’alcool chez le Malade Alcoolique

Le craving ou les flashs alcool : Tout d’abord, d’où viennent -ils ?

Le Craving et les Flashs d'Alcool
Le Craving et les Flashs d’Alcool

Ces flash peuvent être provoqués par des situations difficiles, stressantes tout comme par des situations de joie, par une très bonne surprise comme par une mauvaise..

L’ennui, est une des principales causes de ré-alcoolisation.

On n’y pense pas, mais quand on s’ennuie, on voit souvent notre vie triste, on a envie de se faire plaisir et de ressentir de l’euphorie et l’alcool est là…

Ces flashs en période d’abstinence peuvent être le signe que notre vie est terne, peu intéressante, pas assez positive et qu’il faudrait planifier des activités qui amènent du nouveau dans notre quotidien.

Il est important de penser à se faire plaisir, à se récompenser d’avoir tenu sans alcool un temps donné.

Il faut aussi booster nos endorphines qui sont enfin revenues remplacer la THP.

Le mieux c’est de laisse passer, les flashs durent une dizaine de minutes.

 

C’est le moment de penser un peu plus loin que le flash, de voir les conséquences qu’il aura sur notre vie, de se souvenir de nos rechutes et du malheur qui en découlait.

C’est aussi le moment d’avoir une liste de téléphone de personnes prêtes à vous aider et de se servir de cette liste (voir notre article sur le plan d’urgence à mettre en oeuvre en cas de rechute), d’écrire dans un forum ou sur facebook dans un groupe alcool aussi, ça permet de prendre du recul et d’attendre que le flash disparaisse.

Il est bien de s’efforcer d’avoir une vie plus cadrée, plus intéressante et riche de rencontres, d’expériences nouvelles, d’avoir des projets aussi c’est une des choses les plus importantes pour oublier l’alcool.

Se bâtir une vie sans l’alcool , c’est un but qui nous semble difficile mais en fait on peut y arriver si on a de l’aide et si vraiment on veut s’en sortir.

Qu’en pensez vous ? envie d’en débattre ? n’hésitez pas à vous exprimer en laissant des commentaires ci-dessous.

Article rédigé par Ghyslaine Gimenes
https://www.facebook.com/ghyslaine.gimenes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *