Le malade alcoolique et sa vision de l’avenir

Quand le malade alcoolique est dépendant, il n’a plus de vision d’avenir.

Sa vision du lendemain s’arrête au magasin où il pourra acheter de l’alcool, ça ne va pas plus loin.

Si ses proches lui soumettent des projets pour les vacances par exemple, des projets à plus ou moins long terme, il dira oui, mais il n’ira pas , son seul projet d’avenir c’est de rester chez lui avec ses bouteilles.

Et là, dans son monde alcoolisé et hors réalité, il pense , pas à l’avenir, mais à son passé, aux bons souvenirs comme aux mauvais et ces souvenirs l’amènent jusqu’aux larmes qui ne sont jamais loin…

Il passe son temps à ressasser ce qu’il a vécu, quand , où, avec qui, à penser à ceux qui lui ont fait du mal, et il y en a beaucoup, la paranoïa faisant partie de la maladie alcoolique.

Il refait parfois son passé, c’est tout ce qu’il est capable d’envisager car ça ne lui demande pas d’effort pour se sortir de l’alcool, au contraire ça le pousse encore plus à boire.

Alors comment demander à quelqu’un qui n’a pas d’avenir de se projeter dans le futur pour avoir envie d’arrêter l’alcool ?

C’est impossible…. C’est une démarche qu’il ne peut même pas entendre ni comprendre…

 

Alors pour l’aider ne lui faites pas miroiter un avenir joyeux sans alcool, des vacances de rêve, une maison, un bébé ou je ne sais quoi d’autre, pour lui ça ne veut rien dire…

Il comprendra juste que s’il vous dit oui, vous serez content et ça lui suffit….

Il vaut mieux prendre le malade alcoolique là où il en est et travailler à partir des problèmes actuels qu’il ne manque pas de rencontrer.

Réussir à lui prouver que la vie pourrie qui est la sienne est liée à la bouteille, mais ne pas lui demander des promesses qu’il ne pourra pas tenir..

Qu’en pensez vous ? envie d’en débattre ? n’hésitez pas à vous exprimer en laissant des commentaires ci-dessous.

Article rédigé par Ghyslaine Gimenes
https://www.facebook.com/ghyslaine.gimenes

1 réponse sur “Le malade alcoolique et sa vision de l’avenir”

  1. Si le malade alcoolique dans les brumes du monde où il vit, arrive à percevoir une petite lumière qui lui indique qu’il peut y avoir autre chose à vivre, c’est presque gagné pour qu’il essaie de sortir de son enfermement. Cette lumière on peut la faire jaillir en lui parlant gentiment de nos projets, de nos envies, en lui faisant partager ce que nous aimons faire…Il peut avoir envie de sortir de l’alcool pour vivre à nouveau tout ça, mais ce n’est pas évident non plus!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *