La place des proches dans les soins prodigués à un malade alcoolique.

Sur le forum, il y a des membres qui sont dans l’attente du retour de leur conjoint parti faire une cure. Ce retour leur fait très peur et ils ont raison.

Dans les centres de cure, il n’y a aucune prise en charge des proches des malades alcooliques et le résultat peut être dramatique à la sortie.


Le malade alcoolique a fait un gros travail sur lui-même, il a beaucoup avancé, il va sortir de cure plein d’énergie, avec une envie de vivre très forte, il voudra aussi reprendre sa place au sein de la famille…

Voir notre précédent article sur le retour de cure et les changements.

Pendant ce temps, le conjoint lui est resté à repenser à tous les moments où il a vu son mari, son ami ou amie alcoolisés, où il a été blessé par les propos tenus par le malade alcoolique.

Il est encore là dedans et attend que son conjoint revienne pour s’en expliquer avec lui, il espère même avoir des excuses pour ce comportement passé.

Alors il n’a qu’une hâte ce que celui qui revient lui raconte ce qu’il a fait en cure et lui montre qu’il a changé.

Là, les problèmes arrivent, déjà quelqu’un qui revient de cure n’a aucune envie de regarder derrière lui et de se souvenir de tous les mauvais moments sous alcool, au contraire il va de l’avant et voudrait que toute la famille le suive dans sa quête d’une nouvelle vie…

 

Les frictions commencent, le conjoint a beaucoup de mal à lui faire confiance, souvent il contrôle si le MA n’a pas bu à nouveau, ce qui met de dernier hors de lui.

Il ne veut pas non plus laisser le MA reprendre les rennes de la maison alors que c’est souvent à l’entourage que ce rôle incombait depuis des années.

Alors de disputes en discussions souvent stériles, le couple se détruit peu à peu et on arrive souvent à une séparation qui aurait pu être évitée si le conjoint avait aussi été pris en charge dans les soins prodigués au malade alcoolique.

Qu’en pensez vous ? envie d’en débattre ? n’hésitez pas à vous exprimer en laissant des commentaires ci-dessous.

Article rédigé par Ghyslaine Gimenes
https://www.facebook.com/ghyslaine.gimenes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *