Alcooliques Anonymes : L’alcool, en parler pour s’en libérer

LES ALCOOLIQUES ANONYMES sont une association d’hommes et de femmes qui partagent entre eux leur expérience, leur force et leur espoir dans le but de résoudre leur problème commun et d’aider d’autres alcooliques à se rétablir.


Le désir d’arrêter de boire est la seule condition pour devenir membre des AA. Les AA ne demandent ni cotisation ni droit d’entrée, nous nous finançons par nos propres contributions.

Les AA ne sont associés à aucune secte, confession religieuse ou politique, à aucun organisme ou établissement ; ils ne désirent s’engager dans aucune controverse ; ils n’endossent et ne contestent aucune cause.

Notre but premier est de demeurer abstinents et d’aider d’autres alcooliques à le devenir.

QU’EST CE QUE LE MOUVEMENT AA ?

Alcooliques anonymes est une association mondiale d’hommes et de femmes qui s’entraident pour rester abstinents. Ils offrent la même aide à quiconque a un problème d’alcool et désire faire quelque chose à ce sujet.

Puisqu’ils sont eux-mêmes tous des alcooliques, ils ont une grande compréhension mutuelle, ils connaissent les signes de la maladie et ils ont appris à se rétablir avec AA.

Un membre AA dit « Je suis un alcoolique » même quand il n’a pas bu depuis plusieurs années, il ne dit pas qu’il est « guéri ». Ce membre pourrait affirmer que tout individu qui a perdu la capacité de contrôler sa façon de boire ne peut jamais plus compter pouvoir boire en sécurité, ou en d’autres termes, jamais une telle personne ne peut espérer devenir un « ancien alcoolique » ou un « ex-alcoolique ».

 

Cependant, dans AA, cet individu peut devenir un alcoolique abstinent, un alcoolique rétabli.

QUE SONT LES RÉUNIONS AA ?

Alcooliques anonymes est composé de plus de 115.000 groupes locaux dans 180 pays. Dans chaque groupe, les gens se rassemblent, en général une ou deux fois par semaine, pour tenir des réunions AA de deux genres :

Les réunions « ouvertes » au cours desquelles les membres racontent comment ils ont bu, comment ils ont connu AA et comment le programme les a aidés. Ils peuvent amener des parents ou des amis. Habituellement, toute personne intéressée par AA est aussi la bienvenue aux réunions ouvertes.

Les réunions « fermées » sont strictement réservées aux alcooliques. Elles consistent en discussions de groupe, et tous les membres qui le désirent peuvent parler, poser des questions et partager leurs idées avec les autres membres. Dans les « réunions fermées », chacun peut obtenir de l’aide pour ses diffi cultés à rester sobre et ses problèmes dans sa vie de tous les jours. Quelques autres amis auront connu les mêmes déboires et pourront expliquer comment ils les ont réglés, souvent en lisant une ou plusieurs des douze étapes.

QUI FAIT PARTIE DES AA ?

Comme les autres maladies, l’alcoolisme frappe toutes sortes de gens. On rencontre dans AA des hommes et des femmes de toutes les races et nationalités, de toutes les religions ou qui ne professent aucune religion. Ils peuvent être riches ou pauvres ou de classe moyenne. On y rencontre toutes les professions. AA ne tient pas de liste de membres, mais les groupes communiquent le nombre de personnes qui en font partie. Selon ces sources, l’appartenance aux AA est évaluée à 2 100 000 membres dans le monde.

UN ALCOOLIQUE DOITIL ALLER AU FOND DU GOUFFRE AVANT QU’ AA PUISSE L’AIDER ?

AA a commencé en 1935 avec un agent de change de New York et un chirurgien de l’Ohio, qui étaient tous deux des ivrognes incorrigibles. Au début, beaucoup de membres AA étaient également très malades. Leur ivrognerie les avait conduits dans les hôpitaux ou les prisons. Mais, de plus en plus, les gens commencèrent à entendre parler de AA, et bientôt, beaucoup d’alcooliques découvrirent quoi faire avant que leur maladie ne leur cause plus de dommages. Ils purent se rétablir en AA avant que leur santé ne soit totalement détruite et alors qu’ils avaient conservé leur travail et leur famille.

COMMENT LES AA AIDENTILS L’ALCOOLIQUE ?

Par l’exemple et l’amitié des alcooliques rétablis dans AA, les nouveaux membres sont encouragés à s’éloigner du premier verre « une journée à la fois », comme ils le font eux-mêmes. Plutôt que de jurer de ne jamais boire ou de s’inquiéter de savoir s’ils seront abstinents demain, les AA concentrent leurs efforts à ne pas boire maintenant – aujourd’hui. En ne consommant pas d’alcool, les nouveaux venus prennent soin d’une par e de leur maladie – leur corps a une chance d’aller mieux.  S’ils veulent demeurer abstinents et gagner en sobriété, ils ont besoin d’un esprit sain et d’avoir des émotions équilibrées.

Ils commencent alors à mettre de l’ordre dans leur façon confuse de penser et à se défaire de leurs sentiments malheureux en suivant les «douze étapes » de rétablissement AA. Ces étapes suggèrent des idées et des actions qui peuvent les guider vers une vie heureuse. Afin d’être en contact avec les autres membres et d’approfondir le programme de rétablissement, les nouveaux membres assistent régulièrement aux réunions AA.

QUI DIRIGE AA ?

AA n’a pas de direction véritable. Chaque groupe est libre de travailler selon ses propres habitudes et ses propres façons de tenir les réunions, pour autant que cela ne nuise pas aux autres groupes ou à AA dans son ensemble. Les membres élisent un comité rota f dont la tâche principale consiste à veiller au bon déroulement des réunions et à maintenir le lien avec les autres groupes. Les services généraux des AA sont chargés des services d’intérêt commun.

QU’EN COÛTETIL POUR FAIRE PARTIE DES AA ?

Les nouveaux venus ne paient aucun frais d’adhésion, et les membres n’ont à acquiç er aucune cotisation. Mais AA a besoin d’agent pour certaines fins :  locations de la salle de réunion, publications de brochures et revues AA, salaire des personnels administratifs (2 personnes en France).

Aussi, une collecte est-elle faite au cours de la réunion et les membres donnent ce qu’ils peuvent ou veulent donner. Les groupes participent au financement des services généraux et autres activités AA. Les membres AA ne sont jamais rémunérés pour l’aide qu’ils apportent à d’autres alcooliques. Leur récompense se situe bien au-dessus de l’argent, c’est leur propre santé. Les AA ont découvert que le meilleur moyen de rester dans une abstinence confortable était d’aider d’autres alcooliques.

QUE PEUVENT FAIRE LES FAMILLES D’ALCOOLIQUES ?

AA ne s’occupe que des alcooliques, mais une autre association peut aider leurs proches. Il s’agit des groupes familiaux AL-ANON. L’attitude des proches est d’une énorme importance dans le rétablissement de l’alcoolique et AL-ANON peut être d’un puissant secours dans ce cas.

CE QUE LES AA NE FONT PAS

1. AA ne mène pas de campagne de recrutement pour convaincre les alcooliques à se joindre au mouvement. AA existe pour les alcooliques qui veulent devenir abstinents.

2. AA ne fait pas de vérification auprès de ses membres afin de s’assurer qu’ils ne boivent pas. Il aide plutôt les alcooliques à s’aider eux-mêmes.

3. AA n’est pas une organisation religieuse. Chaque membre est libre d’avoir des idées personnelles sur le sens de la vie.

4. AA n’est pas une organisation médicale et ne donne pas d’avis médicaux ou psychiatriques.

5. AA ne dirige aucun hôpital, clinique ou centre de cure et ne dispense pas de services infirmiers.

6. AA n’est lié à aucune autre organisation mais coopère avec des organisations qui se préoccupent l’alcoolisme.

7. AA n’accepte pas d’argent de sources extérieures, qu’elles soient privées ou gouvernementales.

8. AA n’offre aucun service social, ne procure pas de gîte, de travail ou d’argent. Il aide l’alcoolique à rester abstinent afi  qu’il puisse se procurer ces choses par lui-même.

9. L’existence de AA repose sur le principe de l’anonymat (comme le nom de l’association l’indique). Les AA ne veulent pas que les noms des membres soient cités à la télévision, à la radio ou dans les journaux et sur l’Internet. Le visage des AA ne doit pas apparaître en clair dans les médias ou sur les réseaux sociaux.

Les membres ne dévoilent pas les noms d’autres membres aux gens extérieurs à AA. Ils n’ont pas honte d’appartenir aux AA. Ils ne veulent qu’encourager plus d’alcooliques à demander l’aide des AA en leur garantissant que leur anonymat sera respecté.

Contact : Composez ce numéro : 09 69 39 40 20
www.alcooliques-anonymes.fr

Qu’en pensez vous ? envie d’en débattre ? n’hésitez pas à vous exprimer en laissant des commentaires ci-dessous.

1 réponse sur “Alcooliques Anonymes : L’alcool, en parler pour s’en libérer”

  1. Eh Bien il y a matière à Donner du Sens par Ce Mouvement qui Apporte à Chacun Une Si Précieuse Chaleur Humaine. Dès Franchi LA PORTE des AA, Mon Grand Étonnement de l’accueil et ou La Parole, et Pouvoir s’exprimer à Coeur Ouvert; et Cette Vertu devenue Commune  » Être Écouté « .
    Rester Abstinent Est Un Immense Bonheur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *