Alcoolisme : le principe des 24h00 pour rester abstinent(e)s

Sur le forum en particulier mais aussi dans beaucoup de groupes d’ aide pour les malades alcooliques, on ne leur dit pas de ne plus boire, on leur demande juste d’avancer 24h à la fois.

« Aujourd’hui je ne bois pas et demain n’existe pas » …

Si c’est encore trop, on peut même essayer de leur demander de ne pas boire une heure à la fois et de renouveler ce temps autant qu’il le faut.

L’important c’est de ne pas mettre la barre trop haut, de mettre des limites les plus courtes et les plus accessibles possibles, tout au moins pour un malade alcoolique qui n’est pas dépendant physique.

On avance ainsi d’heure en heure ou de 24h en 24h..

Il vaut mieux découper le temps où on ne consomme pas en fonction de la demande du malade alcoolique.

Peu à peu on se prend au jeu et on essaie de soi même de repousser le moment de boire ce premier verre.

On gagne encore un quart d’heure, une heure, 12h ou de nouveau 24h et un beau jour, on n’a plus envie de reprendre le verre, on sent qu’on peut avancer seul et sans alcool..

 

Tout celà revient en fait à repousser ce premier verre.

On sait très bien que si l’on prend le premier verre d’alcool, que c’est lui qui entraînera tous les autres.

Alors ce verre, on le repousse autant que possible. On peut se dire que l’on va d’abord boire un verre d’eau, puis un autre verre d’eau.

On peut trouver là aussi toutes les excuses possibles pour repousser le moment de le boire..

Et il est remarquable que plus on le repousse, moins on en a envie…

La meilleure solution c’est de tout faire pour gagner du temps sur l’alcool, ce temps on le récupère pour en faire une force qui fait que nous arrivons à repousser toujours un peu plus loin le moment de céder devant l’alcool, jusqu’au moment où on n’en a plus envie, le temps de boire est passé…

Pendant ces temps d’attente qui peuvent paraître interminables, il faut s’occuper le plus possible, faire du sport, de la cuisine, une promenade, des activités ou tout ce qui va vous aider à ne pas penser à ce verre…

Qu’en pensez vous ? envie d’en débattre ? n’hésitez pas à vous exprimer en laissant des commentaires ci-dessous.

Article rédigé par Ghyslaine Gimenes
https://www.facebook.com/ghyslaine.gimenes

 

2 réponses sur “Alcoolisme : le principe des 24h00 pour rester abstinent(e)s”

  1. Je suis assez d’accord avec toi , pour arrêter l’alcool seul, il vaut mieux au moins faire un sevrage suivi et médicalisé, d’abord il y a moins de risque et ça donne le coup d’envoi pour le zéro alcool, à partir de là, c’est bien plus simple de repousser de 24h en 24h . Par contre pour une personne faiblement dépendante, les 24h à la fois peuvent marcher car le sevrage n’est pas vraiment obligatoire, il se fera de 24h en 24h . C’est bien pour ça que ces 24 heures à la fois ont leur limite et ne sont pas toujours possible à appliquer, notamment avec un malade alcoolique dépendant physiquement…

  2. 24h à la fois ça me fait penser aux alcooliques anonymes. En fait, c’est ce que je tentais de faire avant de rentrer en cure, je poussais même la technique en utilisant le chronomètre de ma montre pour repousser la prochaine canette. Il m’a fallu 4 cures pour m’en sortir, la technique des 24h est vraiment efficace qu’après un sevrage dans les règles.
    Salutations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *