La nouvelle thérapie de la dépendance : la thérapie motivationnelle

L’approche motivationnelle représente un nouveau modèle psychothérapique. Le thérapeute n’attend pas une éventuelle demande mais anticipe celle-ci ou plutôt aide le patient à la formuler.


Les stades de motivation de Prochaska permettent de déterminer la situation vis à vis de la dépendance.


A chacun des stades, une réponse relationnelle personnalisée peut être proposée.

– Stade initial de pré-contemplation.

A ce stade le consultant n’envisage pas d’interrompre sa dépendance. L’action préconisée est un conseil minimal.

– Stade de contemplation.

Le consultant envisage la possibilité d’un sevrage sans s’y être réellement engagé. L’action à proposer est un conseil minimal suivi d’une discussion plus approfondie et de la remise éventuelle d’une brochure ou de conseils personnalisés.

– Stade de préparation.

 

A ce stade, l’idée du sevrage a fait son chemin. Le consultant envisage la possibilité d’arrêter. Il faut proposer un rendez-vous soit avec le même praticien, soit avec un autre plus spécialisé pour la mise en place d’un sevrage.

– Stade d’action.

Le consultant avance vers le soin. Il s’engage effectivement sur un sevrage. Il doit être encouragé et renforcé dans sa démarche.

– Stade de maintien.

Il a réussi à interrompre l’alcool. Il doit être aidé dans sa démarche de maintien de l’abstinence. Des stratégies de prévention sont mises en place. L’échec, s’il survient, est compris comme une étape de la trajectoire de l’alcoolique. Il ne fait pas l’objet de reproches, d’incompréhension ou de culpabilisation. Il est une incitation à reprendre la démarche de sevrage.

Le conseil minimal est destiné à ceux qui ne demandent pas d’aide bien qu’ils présentent une conduite de dépendance. Ce conseil minimal de l’ordre de la psychothérapie renforce la motivation.

Au-delà de l’intervention minimale, la motivation peut être  renforcée par des entretiens dits motivationnels.

Ces entretiens peuvent être pratiqués par des spécialistes ou des généralistes. Ils aident à changer de comportement et à trouver des solutions aux problèmes qui apparaissaient insolubles.

Le psychothérapeute s’adapte au stade de motivation et conduit celui qui le suit vers le changement.

L’entretien motivationnel, développé dans les années 1980 par les psychologues William Miller et Stephen Rollnick, dont le but est d’augmenter sa motivation intrinsèque vers le changement en aidant à explorer et résoudre son ambivalence.

Plus qu’une technique, l’entretien motivationnel est également un style relationnel ou un état d’esprit, qui s’oppose au style « confrontationnel ».

La motivation au changement va dépendre de la qualité des échanges. Le consultant se sentira prêt à changer s’il perçoit l’importance du problème, en l’occurrence les conséquences de sa consommation, et s’il a une confiance suffisante en sa capacité à mettre en œuvre le changement.

Les principes des interventions motivationnelles sont :

– Manifester de l’empathie : montrer au patient qu’on parvient à se figurer ce que l’interlocuteur pense et ressent, qu’on lui reconnaît ce droit, qu’on l’accepte, sans nécessairement approuver.

– Développer la divergence.

– Eviter l’affrontement.

– Ne pas forcer la résistance. La résistance peut se repérer essentiellement par quatre types d’attitude : rejet de l’expertise du thérapeute, interruption défensive du discours du thérapeute, déni du problème, désintérêt face au discours du thérapeute.

– Renforcer le sentiment de liberté de choix. La « réactance » psychologique se traduit par le fait qu’entraver le sentiment de liberté de choix et d’actions entraîne un état de motivation particulier qui pousse à rétablir cette liberté.

– Renforcer le sentiment d’efficacité personnelle, qui est la confiance en sa capacité à gérer correctement certaines situations.

Qu’en pensez vous ? envie d’en débattre ? n’hésitez pas à vous exprimer en laissant des commentaires ci-dessous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *