Quand le malade alcoolique minimise sa consommation devant un médecin

Le patient alcoolique minimise ou nie l’existence d’une consommation d’alcool excessive à son médecin. Cette caractéristique clinique s’explique par le déni qui est une construction partiellement inconsciente qui vise à gérer l’angoisse générée par la prise de conscience d’un problème difficilement acceptable, par la perspective d’un sevrage et par le changement radical de mode de vie qu’implique l’abstinence totale.

Le médecin, dont le rôle est de motiver le patient à se soigner, peut aider le patient par la prise en compte et la gestion du déni. 

Continuer la lecture de « Quand le malade alcoolique minimise sa consommation devant un médecin »

L’alcoolique et son déni d’alcoolisme

Je suis persuadée que l’alcoolique n’est dans le déni que pour persuader les autres qu’il ne boit pas.

L'alcoolique et son déni d'alcoolisme
L’alcoolique et son déni d’alcoolisme

Au fond de lui-même, il est très conscient de sa problématique avec l’alcool, mais l’avouer reviendrait à devoir se soigner, ce que ne peut pas entendre un alcoolique sans une longue préparation.

Continuer la lecture de « L’alcoolique et son déni d’alcoolisme »

Processus de Changement dans l’Entourage du Malade Alcoolique

Pour l’entourage, «changer soi-même», c’est prendre conscience de ses propres comportements et attitudes vis-à-vis du problème d’alcool. «Changer soi-même», c’est aussi réapprendre à s’occuper de soi et de ses propres besoins.

Processus du Changement dans l'Entourage du Malade Alcoolique
Processus du Changement dans l’Entourage du Malade Alcoolique

Continuer la lecture de « Processus de Changement dans l’Entourage du Malade Alcoolique »

Que vit l’entourage d’une personne dépendante de l’alcool ? Que peut-il faire ?

L’impact de la maladie sur l’entourage varie selon le type de relation entretenue avec la personne consommatrice, selon le lien affectif et/ou la proximité géographique.

thérapie familiale systémique

Pourtant, quel que soit le rapport qu’entretiennent les proches avec la personne alcoolodépendante, tous sont confrontés à une même réalité : personne ne peut arrêter de boire à la place de l’autre.

Continuer la lecture de « Que vit l’entourage d’une personne dépendante de l’alcool ? Que peut-il faire ? »

Pourquoi rechute-t-on alors qu’on est sûr(e) de notre abstinence ?

Ou comment on en arrive à rechuter en étant sûre de son abstinence. Après une cure, un travail sur soi ou autre, nous avons réussi à arrêter l’alcool.

Pouquoi on rechute quand on est sûr de son abstinence
Pouquoi on rechute quand on est sûr de son abstinence

Tout va bien, nos angoisses ont disparu, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Continuer la lecture de « Pourquoi rechute-t-on alors qu’on est sûr(e) de notre abstinence ? »

Le Déni, un mécanisme de défense du Malade Alcoolique

Le déni, est un mécanisme de défense finalement assez ordinaire et compréhensible.

Le Déni, un mécanisme de défense du Malade Alcoolique
Le Déni, un mécanisme de défense du Malade Alcoolique

La société peu tolérante et ne voulant pas reconnaître ce problème, l’alcoolisme, ne favorise pas l’acceptation d’une maladie « honteuse » et très difficile à soigner, il est donc plus facile pour tous, le malade comme l’entourage de faire comme si de rien n’était.

Continuer la lecture de « Le Déni, un mécanisme de défense du Malade Alcoolique »