L’alcoolisme un mal contagieux….

Ce n’est pas la maladie elle-même qui se transmet quand on parle de contagion, mais ce sont les symptômes qui y sont associés : la souffrance, l’obsession, la honte, le repli sur soi, l’isolement.


En fait , on en revient à dire que la maladie alcoolique et la maladie co-alcoolique sont par essence la même maladie qui ne se présente pas de la même façon.

Continuer la lecture de « L’alcoolisme un mal contagieux…. »

Alcool au travail : savoir réagir : Un guide pour la hierarchie

En tant que supérieur hiérarchique, cadre de proximité ou même en tant que collègue (voir notre dernier article «Problèmes d’alcool en milieu professionnel. Quelques pistes pour les collègues»), on ne sait souvent pas quoi faire quand on pense qu’un collaborateur  a un problème d’alcool.

Les responsables hiérarchiques se trouvent souvent démunis et désemparés face à de telles situations.

Continuer la lecture de « Alcool au travail : savoir réagir : Un guide pour la hierarchie »

Adolescent dans une famille d’alcoolique

«Je me souviens qu’une fois, vers 12 ans, j’avais demandé à ma mère de le quitter… Mon plus grand rêve c’était d’avoir un autre père…»

A l’adolescence, la logique de l’évolution veut que les jeunes s’éloignent de leurs parents.

Mais comment prendre de la distance lorsqu’on vit dans une famille alcoolique dont on se sent responsable?

Continuer la lecture de « Adolescent dans une famille d’alcoolique »

Enfant dans une famille alcoolique : Une souffrance souvent oubliée

L’alcoolisme est une maladie qui touche toute la famille. Plus les liens avec le malade sont étroits, plus la souffrance est grande.

Pour un enfant, vivre avec un parent alcoolique, c’est vivre dans un climat familial tendu, conflictuel, imprévisible ou incohérent, face à un parent que l’on aime et redoute simultanément.

C’est être confronté au quotidien à la peur, à la honte, à la culpabilité, à l’insécurité et à l’isolement.

Continuer la lecture de « Enfant dans une famille alcoolique : Une souffrance souvent oubliée »

Processus de Changement dans l’Entourage du Malade Alcoolique

Pour l’entourage, «changer soi-même», c’est prendre conscience de ses propres comportements et attitudes vis-à-vis du problème d’alcool. «Changer soi-même», c’est aussi réapprendre à s’occuper de soi et de ses propres besoins.

Processus du Changement dans l'Entourage du Malade Alcoolique
Processus du Changement dans l’Entourage du Malade Alcoolique

Continuer la lecture de « Processus de Changement dans l’Entourage du Malade Alcoolique »

Les Caractéristiques de l’Alcoolisme chez la Femme

L’alcoolisme féminin est un phénomène qui prend de plus en plus d’ampleur en France. Bien que les chiffres soient en hausse, c’est surtout le sujet qui est de moins en moins tabou qui fait que l’on en parle de plus en plus.

4 caractéristiques de l’alcoolisme féminin
4 caractéristiques de l’alcoolisme féminin

L’alcoolisme féminin présente quelques caractéristiques communes à beaucoup de femmes malades alcooliques.

Continuer la lecture de « Les Caractéristiques de l’Alcoolisme chez la Femme »

Alcoolisme et troubles de la personnalité

L’étude des relations entre personnalité et alcoolisme est passée de la recherche d’une personnalité “spécifique” de l’alcoolique, dans une perspect ive psychodynamique, à une évaluation plus épidémiologique, formulée en termes de comorbidité et d’évaluation des troubles de la personnalité associés à l’alcoolodépendance .

Alcoolisme et troubles de la personnalité
Alcoolisme et troubles de la personnalité

Continuer la lecture de « Alcoolisme et troubles de la personnalité »

Le Rejet : un mal être profond pour beaucoup d’alcooliques

Se sentir rejeté : blessant même à l’âge adulte ! Nous avons tous vécu du rejet. Il constitue l’une des pires blessures. Au propre comme au figuré.

Se sentir rejeté
Se sentir rejeté : un mal être profond de beaucoup d’alcooliques

Des chercheurs de UCLA ont découvert que le rejet déclenche dans le cerveau le même type de réponse que la douleur physique.

Continuer la lecture de « Le Rejet : un mal être profond pour beaucoup d’alcooliques »